Aller au contenu principal

Des traits poitevins pour débroussailler les terrains

Pascal Merlet met à disposition des communes environnantes à Nueil-les-Aubiers, siège de son exploitation, ses traits poitevins pour débroussailler les terrains. Ce système lui permet de faire paître ses animaux tout en assurant l’entretien d’espaces verts publics.

Brune du Briand (en blanc) et Daloée des Tameries (en noir) entretiennent une parcelle de moins d’un hectare sur le canton de Mauléon.
Brune du Briand (en blanc) et Daloée des Tameries (en noir) entretiennent une parcelle de moins d’un hectare sur le canton de Mauléon.
© C.M.

C’est un spectacle étonnant qui attire l’attention des passants, même dans une commune rurale. Sur un terrain qui longe l’artère principale de Saint-Aubin-de-Baubigné sur quelques centaines de mètres, à deux pas de la mairie, deux traits poitevins paissent tranquillement. Les deux juments ne sont guère troublées par les habitants qui s’arrêtent et les voitures qui passent. Daloée des Tameries et Brune du Briand ont investi cette petite parcelle de moins d’un hectare il y a deux semaines. Les deux chevaux appartiennent à Pascal Merlet exploitant en bovins allaitants à Nueil-les-Aubiers et détenteurs de douze traits poitevins, et sont mis gratuitement à disposition de la ville dans le cadre d’un contrat d’écopâturage passé avec la mairie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
Les futurs chevaux champions de saut naissent à Esse
La famille Courdent a lancé un élevage de chevaux de sport à Esse, spécialisé dans le saut d’obstacles.
Une installation synonyme de diversification
Théophile Baudoin va rejoindre la ferme familiale début 2024. À la production de viande bovine en place, il veut ajouter un…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Fabrice tutore les jeunes pousses… d’éleveurs caprins !
Des acteurs du plan Capr’1 ont mis en place un système de tutorat caprin en Nouvelle-Aquitaine Pays-de-la-loire. Une dizaine d’…
Publicité