Aller au contenu principal

Des moissonneuses-batteuses nourries d’automatismes

Les automatismes envahissent les moissonneuses-batteuses au profit du débit de chantier, de la qualité de récolte et du confort de conduite.

Le Cemos Automatic de Claas utilise un terminal dédié pour gérer cinq automatismes.
Le Cemos Automatic de Claas utilise un terminal dédié pour gérer cinq automatismes.
© Claas

Le chauffeur de moiss’batt’ n’aura bientôt plus grand-chose à faire dans sa cabine, si ce n’est qu’à valider des propositions sur son terminal tactile. La première étape est apparue il y a quelques années avec les dispositifs régulant automatiquement la vitesse de travail en fonction de la charge au batteur et du taux de pertes. S’en est suivie la démocratisation des systèmes d’autoguidage GPS. Plus récemment sont apparus de véritables assistants aux réglages.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Moissons 2022 : le changement climatique s'annonce
Les moissons ont débuté très précocement cette année sur le territoire, à l’issue d’un printemps sec et chaud. Les…
Un abattoir à la ferme près de Champdeniers
 En une dizaine d’années, Magalie et Antony Papet ont expérimenté plusieurs aspects du métier d’éleveurs : salariat, vente…
« L’animal reflète l’humain », atteste la comportementaliste Pauline Garcia
De l’audiovisuel à l’élevage, il y a un pas que peu franchissent. Pauline Garcia l’a fait, en développant une activité de…
« Plus rien de rationnel »

Le début des moissons en ce début juin est certes timide, mais remarquable. « Des années comme celles-ci…

Le premier CS avicole de la région ouvre en septembre
Impulsé par les professionnels de la filière, le premier certificat de spécialisation avicole ouvrira ses portes en septembre au…
Une supplémentation pour valoriser la ration
Des extraits de plante, incorporés aux granulés, améliorent le processus de digestion des bovins, réduisant les risques d’acidose…
Publicité