Aller au contenu principal

Lecture
Des chroniques locales à savourer... sans modération

Journaliste localier en retraite, Thierry Collard propose un savoureux recueil de « Chroniques de Charente-Inférieure ». Une autre façon aussi de découvrir le département sous un autre angle.

 

 

Thierry Collard présente ses « chroniques de Charente-Inférieure »
© Ph.B.

Journaliste un jour, journaliste toujours. Il a beau être en retraite depuis quelques mois, Thierry Collard est toujours aussi curieux…et aime toujours autant écrire. Il a passé des centaines d’heures le nez plongé dans des archives. « Celles de la justice mais aussi celles de la presse locale », explique Thierry Collard qui a travaillé pendant 36 ans pour le quotidien régional « Sud-Ouest ». Mise à part la cité de Rochefort, il a officié dans les principales communes du département : Saint-Jean-d’Angély, Saintes, Jonzac, La Rochelle, Royan… où il réside désormais. Autant dire qu’il connaît le moindre centimètre carré de notre département. Cet amoureux de voitures rapides a pris beaucoup de plaisir à dénicher des histoires insolites qui ont toutes pour cadre la Charente-Inférieure (qui est devenue Charente-Maritime en 1941).

« J’ai rassemblé des histoires qui ont eu lieu entre 1682 et 1922 », explique l’auteur qui a évidemment respecté les délais de communication concernant les affaires judiciaires.

Lorsqu’il était encore en rédaction, Thierry Collard s’était délecté en découvrant des histoires savoureuses du passé. Flairant l’intérêt du public, le journaliste s’est attelé à la tache. « J’ai essayé de raconter des faits survenus dans les différents secteurs du département. Je suis parti d’un constat simple ; si une histoire me surprend, il y a de grandes chances qu’elle surprenne aussi le lecteur », confie Thierry Collard.

Rien n’a changé

Ce recueil comprend 50 chroniques humoristiques, scabreuses et toujours étonnantes. A ceux qui affirment que notre époque serait bien sombre, Thierry Collard livre une réponse inattendue. « En fait, il n’y a rien de changé, les mêmes faits divers ont eu lieu à toutes les périodes : des prêtres pédophiles dont un de Saintes a été jugé à la fin du XIXe siècle, l’appât du gain, les crimes liés à l’infidélité… Les préoccupations demeurent les mêmes », estime l’auteur de ces chroniques. Thierry Collard a toutefois constaté que « le poison, la mort aux rats étaient très utilisés lors des siècles précédents ». Le machisme n’est pas non plus une affaire nouvelle. « Émile Combes, ancien président du Conseil, maire de Pons et auteur de la loi sur la séparation des églises et de l’État, avait une attitude avec les femmes…qui ne serait pas permise au XXIe siècle. »

L’auteur, on le devine, a pris beaucoup de plaisir à coucher sur les papiers ces parcours de vie hors de commun. Car dans ces « Chroniques de Charente-Inférieure », on ne trouve pas que des faits divers. « On y raconte une époque », commente l’auteur qui a été quand même été frustré. « C’est vrai, j’ai découvert des personnages étonnants, on les suit pendant quelque temps et ensuite on n’a plus aucune nouvelle d’eux dans les journaux ». Ce livre est aussi original pour ses illustrations. « Elles ont été en effet réalisées par l’intelligence artificielle », révèle Thierry Collard, passionné par l’informatique. Bien accueilles par le public, ces chroniques devraient faire l’objet de plusieurs autres tomes.
 

« Chroniques de Charente-Inférieure » de Thierry Collard, 15 euros. En vente sur internet et dans les principales librairies du département.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité