Aller au contenu principal

Concours
Des agents de remplacement en or

La Nouvelle-Aquitaine a remporté la première édition du concours national des agents de remplacement, le 30 septembre, lors des Terres de Jim. Thomas Dupuis, agent du Service de remplacement 79, faisait partie de l’équipe.  

La Nouvelle-Aquitaine a présenté une équipe de six agents de remplacement, dont Thomas Dupuis, salarié du SR 79 (au centre). Il a fait un sans-faute sur l’épreuve de reconnaissance des graines.
© SR 79

L’équipe des agents de remplacement de Nouvelle-Aquitaine a remporté la victoire face à sept autres concurrentes, lors du premier concours national des agents de remplacement, le 10 septembre 2022, à Outarville, dans le cadre des Terres de Jim. Les 40 agents présents se sont affrontés lors d’épreuves de soudure, de conduite d’engins, de contention d’animaux, de reconnaissance de graines et de prise de consignes, qui illustraient une partie du panel de compétences nécessaires au métier.

15 000 agents en France

Dans l’équipe gagnante, Thomas Dupuis, agent de remplacement au SR 79 depuis quatre ans, a fait un sans-faute sur l’épreuve de reconnaissance de graines. Aucune erreur sur les 24 échantillons soumis au jeune salarié, employé en CDI à plein temps sur la zone du sud Deux-Sèvres. « C’était très enrichissant, relate Thomas. Nous avons rencontré des collègues de la France entière ». Au-delà de l’émulation de ses troupes, c’était aussi l’occasion pour le service de remplacement de s’offrir une large visibilité lors d’un événement national de grande ampleur, et de faire connaître le métier des 15 000 femmes et hommes exerçant partout en France.

En Deux-Sèvres, Thomas Dupuis s’épanouit dans l’éclectisme de ses missions. « En 2021, j’ai réalisé des remplacements sur 41 exploitations. J’aime pouvoir toucher à tout : traite des chèvres, des vaches laitières, cultures, et surtout apprendre en découvrant de multiples façons de travailler sur les exploitations. En travaillant les week-ends, le revenu est intéressant ». Thomas est prêt à concourir pour la prochaine édition du concours des agents de remplacement, « sauf si un collègue veut aussi y aller, auquel cas je lui laisserai la place », concède-t-il.
 

Assemblées générales : Le SR 79 et le GED 79 freinés par le manque de main-d’œuvre

Les présidents du service de remplacement des Deux-Sèvres (SR 79) et du groupement d’employeurs des Deux-Sèvres (GED 79), dont les assemblées générales se sont déroulées conjointement le 30 septembre aux Ruralies, se sont félicités des bons résultats de leurs structures sur l’année 2021. Kévin Pineau, le président du SR 79, note la hausse d’activité de 4,9 % de la structure, conséquence directe de l’allongement du congé paternité, passé de 11 à 25 jours, mais aussi de l’augmentation des remplacements pour accidents. Le plus gros volume d’heures remplacées concerne les congés des exploitants et sont en hausse de 10 %. Le SR 79 emploie une dizaine d’agents en CDI et 200 CDD ponctuels. « Les bons résultats financiers de 2021 et le bon fonctionnement du service nous ont permis de ne pas augmenter les tarifs pour 2022 », annonce le président.
De son côté, le GED 79 connaît sa meilleure année depuis sa création, en 2012. « Le groupement d’employeurs continue son développement, assure son président Jean-Michel Monneau, et propose des formules adaptées en maîtrisant au mieux les coûts dans ce contexte inflationniste ».
Dix-sept groupements d’employeurs sont actifs en Deux-Sèvres actuellement, avec des salariés employés en CDI par la structure, qui se charge de l’ensemble des formalités administratives.
« Plusieurs autres groupements pourraient voir le jour, mais nous manquons d’agents, déplore Florent Geay, le directeur des deux structures. Nous sommes en perpétuelle recherche ».

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité