Aller au contenu principal

Déléguer l'alimentation des chèvres à un robot

Des éleveurs caprins choisissent d'automatiser la distribution de l'ensemble de leur alimentation avec des robots d'alimentation. À la clef, un gain de temps non négligeable et la diminution de la pénibilité. Témoignages au Gaec de la Garenne à Blanzay pendant l'assemblée générale de l'association pour le développement de l'élevage caprin (Adec).

Le robot permet de créer une ration différente pour chaque lot.
Le robot permet de créer une ration différente pour chaque lot.
© Guillaume de Werbier

L'automatisation commence à prendre sa place dans des élevages caprins. On peut ainsi voir, entre deux bâtiments, progresser seul un robot programmé pour la distribution de l'alimentation. C'est le cas chez Émilie Takacs et Nicolas Cordeau, associés au sein du Gaec de la Garenne à Blanzay (650 Saanen). Le frère et la sœur ont investi dernièrement dans un robot d'alimentation de la marque Jeantil, avec fonction paillage.

La réflexion sur cet investissement est venue au moment du départ à la retraite de leurs parents. "On allait passer de 4 à 2 associés !", présente Émilie Takacs. "Nous n'avons pas de salarié. On a recours à des saisonniers ou au service de remplacement mais seulement pendant les mises bas. En étant deux, il fallait que le travail puisse se faire quand même seul le week-end."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité