Aller au contenu principal

De l’œnotourisme pour faciliter la transmission

La 20e édition de Vignes Vins Rando se déroulera le week-end des 3 et 4 septembre. Dans la Vienne, deux itinéraires sont proposés pour s’immerger dans la vie d’un vigneron, et faciliter la transmission. 

On travaille beaucoup à la promotion de nos vins à l’international» explique Pascale Bonneau. Cette viticultrice de Mirebeau, impliquée dans les Vins du Haut Poitou, se félicite donc de l’organisation de Vignes Vins Randos, qui permet de promouvoir les vins en local. Cet évènement d’œnotourisme organisé par InterLoire, permet de réaliser des randonnées dans les domaines viticoles, avec pour guide les viticulteurs eux-mêmes. L’action, organisée depuis 19 ans dans tout le Val de Loire, est arrivée depuis quelques années dans la Vienne, et  avait réuni en 2021 pas moins de 11 000 participants.

Visite guidée des vignes, par les viticulteurs

Le principe de ces randonnées est simple: des balades entrecoupées de dégustations des vins locaux, et animées par les viticulteurs (caves particulières, négoces et vignerons) eux-mêmes. Cette année, 18 balades sont proposées, dont deux dans le département: une dans l’appellation Saumur et l’autre dans celle du Haut-Poitou (lire en encadré).  «Cette année, la thématique qui a été choisie, c’est celle de la transmission» explique Pascale Bonneau, qui insiste sur l’intérêt pour les viticulteurs de partager et transmettre leur quotidien, mais aussi leur passion. «Et pourquoi pas, susciter des vocations».  Nouveauté cette année, des cours de dégustation seront également organisées l’après-midi qui suit chacune des deux randonnées. «L’école des vignes» permettra d’ailleurs de goûter des vins différents de ceux dégustés durant la randonnée, et les deux activités peuvent donc être enchaînées. Comme pour les randonnées, l’inscription est obligatoire (lire en encadré). À l’arrivée des balades, les randonneurs pourront s’arrêter au village VVR, dans lequel ils pourront se restaurer, mais aussi acheter les vins qu’ils auront dégustés lors du parcours.

Les 2 parcours de la Vienne

Samedi 3 septembre, Saumur Vienne. Départ toutes les 15 min de 8h45 à 11h15 de Bel air à Curçay sur Dive, parcours classique de 7 km (3h30), et parcours famille de 3km (2h).
Dimanche 4 septembre, Haut Poitou, IGP Val de Loire. Départ toutes les 15 min de 8h45 à 10h30 de la place de l’église de Marigny-Brizay, parcours de 6,5km (3h), et parcours famille de 3 km (2h). 8 € pour les adultes, 2€ pour les moins de 18 ans et gratuit pour les moins de 3 ans. Inscriptions obligatoires sur www.vvr-valdeloire.fr
 

Jaunay-Marigny très engagée dans la viticulture

«Depuis la fusion entre Jaunay-Clan et Marigny Brizay, on a amplifié les actions sur la viticulture et les vins» explique Jérôme Neveux. Et le maire de Jaunay-Marigny de rappeler l’existence de la Confrérie  des Tire-Douzils sur sa commune, mais aussi de la Foire aux vins et aux miels, au printemps.  En 2018, la commune nouvelle a planté une vigne aux pieds du bois de l’an 2000, route de Neuville, qui a permis de produire une première cuvée dès 2021, avec 1200 bouteilles, qui se sont rapidement vendues. La 2e «cuvée Y» sera d’ailleurs présentée à l’occasion du marché des saveurs bio, qui se tiendra sur la commune, le 25 août. Un vin qui portera aussi le nom de Michel Leblanc, conseiller municipal décédé en avril dernier, qui s’était particulièrement investi dans la création de cette production locale. Cette année, Jaunay-Marigny proposera également des vendanges participatives, qui se feront les 10 ou 17 septembre, selon l’avancée de la vigne. Enfin, en lien avec les Tire-Douzils, une «vigne école» va être mise en place dès la rentrée. Toutes les classes de l’école René Bureau vont tout au long de l’année pouvoir aller régulièrement sur une parcelle de 15 ares, plantée en cépage floréal par Jacky Baudon, à quelques centaines de mètres de l’établissement pour suivre l’évolution de la vigne.  Le viticulteur interviendra notamment auprès des élèves  pour expliquer l’intérêt de ce cépage résistant aux maladies, et montrer comment travailler la vigne dans le respect de l’environnement.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Père et fils se lancent dans la culture de framboises à grande échelle
Face à une difficulté croissante à valoriser la production de céréales, Philippe Dinais s’oriente vers des cultures mieux…
[En images] Retour sur la Fête de la Terre 2022 à Aigrefeuille-d'Aunis
La Fête de la Terre des Jeunes Agriculteurs de Charente-Maritime avait lieu samedi 27 et dimanche 28 août à Aigrefeuille-d'Aunis…
Quand les enfants reviennent s’installer à la ferme
 Après avoir chacun expérimenté le salariat et d’autres milieux de travail, Dylan et Erwan Guynouard ont choisi de revenir sur l’…
Démonter les a priori sur l’agriculture le temps d’un salon
Impliquée dans la préparation du salon Ambiance Terre depuis plusieurs années, l’équipe organisatrice verra aboutir, du 23 au 25…
Une vente qui fait débat
En agriculture, le sujet des terres et de leur vente échauffe souvent les esprits. C’est le cas avec une exploitation importante…
Chanvre Mellois labellise sa production
L’entreprise des 14 agriculteurs associés de Chanvre Mellois accroit sa production et ses ventes, sécurisant encore son assise…
Publicité