Aller au contenu principal

Schmallenberg
De la vigilance face au virus de Schmallenberg

Le nouveau virus, transmis par des moucherons et identifié au départ en Allemagne et aux Pays-Bas, à l’automne dernier provoque des troubles de la reproduction. Il n’en faut pas plus pour faire penser au scénario de la FCO.

Transmis aux ruminants par des moucherons, le virus est particulièrement dangereux quand il atteint des femelles pendant la gestation.
Transmis aux ruminants par des moucherons, le virus est particulièrement dangereux quand il atteint des femelles pendant la gestation.
© N. C.

Identifié en novembre 2011 dans des élevages allemands de la région de Schmallenberg, ce virus en a gardé le nom. Il s’agit d’un virus s’apparentant à une famille de virus connus (orthobunyavirus) mais non observés en Europe jusqu’alors. Dans l’état actuel des connaissances, cette maladie ne se transmet probablement pas à l’homme.
Transmis aux ruminants par des moucherons, le virus est relativement bénin pour les animaux adultes, provoquant toutefois de la fièvre, des diarrhées et une diminution de la production de lait. Mais il est particulièrement dangereux quand il atteint des femelles pendant la gestation, car il provoque de graves malformations des fœtus, voire des avortements.

Quatorze départements français touchés
A ce jour en France, la présence de la maladie a été confirmée dans 50 exploitations ovines de 14 départements au nord d’une ligne Caen-Besançon (Aisne, Aube, Bas-Rhin, Calvados, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Seine-Maritime, Somme, Vosges) dans lesquelles sont apparues des malformations natales et des mortinatalités. Au 8 février, au niveau européen, plus de 1 000 exploitations étaient touchées, dont 350 en Allemagne.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Jason Morisson installe son food-truck quatre soirs chaque semaine à Claix, Champniers, Soyaux et Linars.
Rainbow Burger sublime les goûts et les couleurs 
Jason Morisson a créé en octobre 2022 son food-truck de burgers faits avec des produits charentais. 
Publicité