Aller au contenu principal

Dans l’intérêt général se trouve l’intérêt de Déméter Énergies

La concertation organisée dans le cadre du projet de méthanisation porté par la SAS Déméter Énergies a pour finalité de développer l’intérêt général à l’intérieur d’une initiative privée. L’Ifrée accompagne l’émergence de cette intelligence collective.

Bernard Biraud, David Paillat, Vanessa Baudrier-Paillat et Vincent Paillat, représentants de la SAS Déméter Énergies.
Bernard Biraud, David Paillat, Vanessa Baudrier-Paillat et Vincent Paillat, représentants de la SAS Déméter Énergies.
© N.C.

«Quoi qu’il arrive, on ne se reprochera pas de ne pas avoir testé la concertation ». En entendant ces quelques mots prononcés par Vanessa Baudrier-Paillat, on perçoit l’incertitude dans laquelle l’équipe de la SAS Déméter Énergies travaille depuis deux ans déjà. Alors que de nombreuses heures et de lourds capitaux ont été engagés dans le projet de méthanisation agricole porté sur la commune de Prin-Deyrançon par les associés du Gaec Biraud Paillat, aujourd’hui encore rien n’est acté. Pour autant, Bernard, Vincent, Vanessa et David sont à l’œuvre, convaincus de la stabilité qu’une telle unité apportera à leur exploitation de polyculture élevage dans les années à venir.


Alors que le dossier d’installation classée pour la protection de l’environnement est arrivé dans les 32 communes du périmètre réglementaire de consultation (*), l’équipe ne ménage pas ses efforts. Jeudi 6 octobre, avec le concours du Parc interrégional du marais poitevin, il était proposé aux habitants du territoire de venir réfléchir à l’impact paysager d’une telle installation. Une opération qui s’inscrit dans une large démarche de concertation lancée courant 2015. « Les collectivités territoriales avec lesquelles nous étions en contact, et particulièrement la communauté d’agglomération niortaise, nous ont sensibilisés à la nécessité du débat public sur un tel projet », retrace Vanessa Baudrier-Paillat, chargée de mission développement.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 14 octobre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Grâce aux parts prises dans la société, l'exploitant percevra des intérêts et dividendes pendant toute la durée de l'engagement, qui court sur 30 ans. Une façon de créer un complément de retraite issu des énergies renouvelables.
Une société pour partager la valeur du photovoltaïque

La Fnsea 79 poursuit son programme d'accompagnement des agriculteurs au photovoltaïque. Une société dédiée est en cours de…

Christophe LIMOGES, élu Président du Syndicat des Laiteries Charentes-Poitou

Mardi 9 avril, le conseil d'administration du Syndicat des laiteries Charentes-Poitou s'est réuni et a…

Publicité