Aller au contenu principal

Cuniculture : APLM veut protéger la marge sur coût alimentaire

ALPM indexe le prix du vif sur le marché des matières premières, principal poste de dépense.

© N.C.

Pour sécuriser le revenu des éleveurs de lapins, le groupe ALPM (Association Loeul&Piriot Multilap) a créé l'indice économique VIF SECUR. Dans un contexte où la volatilité des marchés des matières premières, notamment des céréales, est de plus en plus importante (le prix du blé tendre rendu Bretagne a bondi de 34 % d'août 2017 à août 2018), l'opérateur s'engage pour la filière. « Les éleveurs de lapins sont confrontés à la forte volatilité des cours de matières premières destinées à la nutrition animale.

Cette volatilité va jusqu'à compromettre leur revenu, en particulier en cette année 2018 où le marché est de plus en plus tendu », expliquent les dirigeants du groupe ALPM.
VIF SECUR indexe le prix du vif sur le coût de l'alimentation, le principal poste de charges opérationnelles en élevage. L'ambition de cet indice est de protéger la marge sur coût alimentaire pour l'éleveur. Il intègre différents paramètres, surtout économiques (indice ITAVI, par exemple) et, pour certains, techniques (formulation et composition de l'aliment...).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité