Aller au contenu principal

Création de l'Association Entente Viticulteurs Eleveurs de Charente

Ils veulent mener ensemble des actions qui limiteront les apports en intrants dans les vignobles et apporteront des ressources en luzerne supplémentaires aux éleveurs. Viticulteurs et éleveurs de Charente ont décidé de s’unir pour mener à bien un projet commun.

Eleveurs et viticulteurs de Charente sont invités à rejoindre l'association.
Eleveurs et viticulteurs de Charente sont invités à rejoindre l'association.
© Patrice Fougeray

La Maison Familiale Rurale de Triac-Lautrait était le cadre idéal pour réunir les viticulteurs de la zone Jarnac, Triac, Foussignac, Rouillac et les éleveurs de Charente Limousine. But de la table ronde, organisée samedi 15 novembre 2014 : informer les professionnels du secteur sur la création d’une association destinée à mettre en place une synergie quant à la protection des captages.

« Vous êtes sur une zone sensible, explique Philippe Varacher, éleveur et président de l’association. Les captages de Triac, La Touche doivent être protégés des apports en produits utilisés par les viticulteurs. C’est pourquoi avec Michel Saunier, viticulteur à Vaux-Rouillac, nous avons mis en place une action s’inscrivant dans une démarche écologique. »

Il s’agit pour les viticulteurs disposant de surfaces habituellement mises en jachères de les utiliser pour y cultiver de la luzerne. Cette légumineuse produisant sa propre azote les apports en amendement son limités, quant aux traitements antiparasitaires on peut souvent éviter d’en passer par les produits phytosanitaires. Fauchée au printemps elle constitue un fourrage utile à l’alimentation animale, déshydratée elle constitue un important apport en protéinique. C’est également une culture presque sans pesticides que l’on peut garder trois ans. D’où son intérêt pour la protection des ressources en eau potable.

Actuellement l’association compte une trentaine d’hectares mis en culture par ses premiers adhérents. L’objectif est de tripler cette surface et d’arriver à la création d’un Groupement d’Intérêt Economique Environnemental.


15 éleveurs et 9 viticulteurs

« Ce qui m’a déterminé à proposer aux éleveurs cet ensemencement de certaines de mes parcelles en luzerne, c’est la sécheresse de 2011 » rappelle Michel Saunier. A cette époque, les éleveurs devaient faire venir leur luzerne du Pays Basque, d’où un surcoût important en raison du transport. Le viticulteur est donc entré en contact avec Philippe Varacher pour lui proposer cette luzerne dont il disposait sur ses terres. De cette initiative est né, le rapprochement entre deux mondes qui s’ignoraient jusqu’alors. En liaison avec Frédérique Joubert de l’Agence de l’Eau, les deux fondateurs ont étudié la faisabilité de leur projet avant de le proposer à leurs homoloques, fin 2013,

Aujourd’hui l’association qui compte 15 éleveurs et 9 viticulteurs, recrute de nouveaux adhérents prêts, comme Christophe Bonnafous, le directeur de la MFR de Triac sur les 4 hectares dont elle dispose, à s’engager dans l’ensemencement de leurs jachères en luzerne. « Nous connaissons des problèmes de qualité de l’eau, nous proposons un moyen de la protéger, pour y parvenir nous avons besoin de soutiens et toutes les aides seront les bienvenues » insistent les deux créateurs de l’ « Association Entente Viticulteurs Eleveurs 16 » qui ne manqueront sans doute pas de rappeler leurs promesses dans ce sens aux élus et responsables d’organismes d’Etat et professionnels, présents à la table ronde.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Et ainsi va la vie d’une agriculture qui s’adapte

La connaissance est une force, l’ouverture un atout pour se projeter, pour construire.

Cette punchline concentre les…

Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité