Aller au contenu principal

Bio
Cinq nouvelles conversions dans le bocage

L’échéance des dossiers PAC précipite la conversion de cinq exploitants déjà engagés dans un mode de production proche de celui de l’agriculture biologique.

L’année 2008 a enregistré 25 conversions en bio.
L’année 2008 a enregistré 25 conversions en bio.
© DR

Eleveurs de bovins, de porcins et d’ovins, cinq exploitants s’apprêtent à franchir un nouveau pas. Au printemps, les MAE signées, les dossiers PAC enregistrés, ces candidats à la conversion compteront parmi les agriculteurs respectant le cahier des charges de l’agriculture biologique. La confirmation d’un engagement de longue date pour certains. Un départ sur des bases solides pour les plus jeunes. La volonté d’approvisionner un marché construit de toutes pièces sur la transparence et la confiance entre producteurs et consommateurs pour d’autres.

Deux jours d’accompagnement
Parce que sur les exploitations, les techniques de productions sont proches de celles cadrées par le référentiel AB, Biosèvres accompagne, durant deux jours seulement, ces producteurs du Bocage. « Nous faisons le point sur les pratiques qui ne collent pas au cahier des charges. Tous travaillent avec le Civam. Leur conduite d’élevage est déjà très orientée », confirme Anne Barbier, animatrice de Biosèvres.
25 en 2008, 5 en cette fin d’hiver, une bonne vingtaine dans les mois à venir. Doucement, l’agriculture biologique s’impose dans les exploitations.
« Beaucoup de producteurs se renseignent. Les nombreux contacts établis ces derniers mois nous donnent bon espoir de voir 2009 se terminer sur une trentaine de conversions. » Le développement de l’agriculture biologique, c’est aussi une question de dynamique locale. Plus il y aura d’exploitants engagés sur un territoire, plus cette possibilité gagnera du crédit au sein même de la population agricole.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Publicité