Aller au contenu principal

Christiane Lambert défend « le vrai visage de l'agriculture »

La première journée du congrès national de la FNSEA a commencé dans une exploitation, à deux pas de Niort, où se sont rendus représentants et élus, ce mardi matin. Bien-être animal, rémunération et installation ont été au coeur des échanges.

Christiane Lambert s'est rendue le 21 septembre au Gaec du Petit Chauveux, pour visiter une ferme typique du département avant le congrès de la FNSEA.
Christiane Lambert s'est rendue le 21 septembre au Gaec du Petit Chauveux, pour visiter une ferme typique du département avant le congrès de la FNSEA.
© Léa Calleau

Quoi de mieux qu'une visite de ferme pour ouvrir le 75e congrès de la FNSEA ? Le Gaec du Petit Chauveux, situé au nord de Niort, a accueilli mardi 21 septembre, au matin, une petite foule. Préfet, présidente du département, maire de Niort, délégué à l'agriculture de la Région Nouvelle-Aquitaine et représentants syndicaux sont venus en nombre pour découvrir cette exploitation représentative de la ferme Deux-Sèvres, en polyculture élevage, avec 700 chèvres alpines et
60 mères parthenaises. Sur une surface agricole utile de
388 ha, les quatre associés y cultivent 110 ha de fourrages pour une alimentation la plus autonome possible.

Retrouvez la suite de l'article dans La Vie Charentaise du vendredi 24 septembre 2021, disponible en kiosque et sur abonnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité