Aller au contenu principal

Choisir la prairie multi-espèces

Les prairies multi-espèces donnent généralement de meilleurs rendements que les prairies d’associations et permettent de mieux faire face aux variations climatiques.  Le bon équilibre reste néanmoins à trouver.

Les prairies multi-espèces sont généralement plus productives que les prairies d’associations simples, en moyenne 1,5 t MS/ha de plus.
Les prairies multi-espèces sont généralement plus productives que les prairies d’associations simples, en moyenne 1,5 t MS/ha de plus.
© Emeline Bignon

On parle d’une prairie multi-espèces au-delà de deux espèces dans le mélange semé. Le concept va donc bien au-delà du classique RGA-TB. Il repose sur le fait d’associer plusieurs espèces, et même plusieurs variétés pour une même espèce, dans le mélange.

La productivité et la qualité
Les prairies multi-espèces sont généralement plus productives que les prairies d’associations simples, en moyenne 1,5 t MS/ha de plus. Les stades de végétation sont différents entre les espèces et les variétés au fil de la saison. Ces démarrages échelonnés permettent d’atténuer le pic de pousse et de favoriser l’allongement de la pousse. La composition de ces prairies, basée sur un taux de légumineuses entre 30 et 50 %, offre une qualité alimentaire proche de la référence RGA+TB.

La complémentarité
Chaque espèce possède ses propres aptitudes et se développe différemment suivant le contexte dans lequel elle a été semée (voir tableau ci-dessus). Les parcelles présentant souvent des sols hétérogènes, le mélange des espèces permet d’avoir toujours une espèce adaptée qui s’exprime et ainsi d’éviter les vides, qui sont des portes ouvertes au salissement. L’intérêt de ces mélanges est accentué par la variabilité climatique annuelle.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 15 juillet 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité