Aller au contenu principal

Chasse : «J’en ai rien à foutre de réguler», s'emporte Willy Schraen (FNC)

© Dominique GEST-FNC

«Moi mon métier c’est pas chasseur, j’en ai rien à foutre de réguler», a lancé le président des chasseurs de la FNC Willy Schraen sur le plateau des Grandes gueules (RMC) le 9 novembre.

«Nous, on prend du plaisir dans l’acte de chasse. Tu crois qu’on va devenir les petites mains de la régulation ?», a poursuivi le patron des chasseurs.

Une déclaration qui surprend Florent Leprêtre, responsable de la commission faune sauvage de la FNSEA. «C’est décevant de voir les chasseurs baisser les bras sur la régulation, alors que l’Etat leur confie une délégation de service public», regrette le président de la FNSEA Centre-Val-de-Loire.

Dans l’entourage de Willy Schraen, on plaide pour «un emportement». «Ce qui énerve M. Schraen, c’est qu’on oppose la chasse de régulation à la chasse de loisir», assure-t-on. Et de rappeler qu’il s’exprimait non en tant que président de la FNC mais en tant que chroniqueur.

Mais pour Pierre Rigaux, naturaliste anti-chasse, la saillie pourrait être délibérée. «Une partie des chasseurs à la base s’inquiète de la communication récurrente sur la régulation, qui pourrait remettre en cause les autres types de chasse qui restent majoritaires», analyse-t-il.

Car avec 800 000 sangliers tués en 2020, la régulation demeure un phénomène marginal pour les chasseurs comparés aux trois millions de faisans, ou aux cinq millions de pigeons ramiers prélevés chaque année, selon les données ONCFS de 2013.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
La première race allaitante du département confirme ses atouts
Le syndicat départemental de la race charolaise, réuni en assemblée générale le 10 mai à Bressuire, accueille trois nouveaux…
Publicité