Aller au contenu principal

Fredon
Frelons asiatiques : C'est le moment de piéger !

Les températures douces de janvier amènent les frelons asiatiques à sortir de leur hivernation. Mettre en place un piège sélectif est de bon augure.

Dès maintenant, il faut mettre en place un piège sélectif.
Dès maintenant, il faut mettre en place un piège sélectif.
© Fredon 17

Suite au réchauffement des températures des derniers jours de janvier, les techniciens de la Fredon 17 ont récemment constaté l'observation de spécimens de frelons asiatiques (Vespa Velutina). Il s'agit incontestablement de reines qui sortent de leur hibernation, à la recherche de sucre et de protéine (les ouvrières de l'automne dernier n'ont pas survécu aux premiers frimas de l'hiver) . Une vaste opération de communication a été adressée début janvier 2024 auprès des mairies de Charente-Maritime. 80 mairies ont ainsi répondu favorablement (achat du piège sélectif Veto-Pharma au prix de 5 € TTC l'unité).

Une reine piégée en février et jusqu'au 30 avril, c'est l'assurance d'une colonie de frelons asiatiques en moins sur le territoire et la sauvegarde de dizaine de milliers d'abeilles.

Le GDS section apicole, par l'intermédiaire de Maurice Douteau, son vice-président, s'est montré solidaire de cette opération sur la Commune de St Palais-de-Négrignac. Une reine a d'ailleurs été piégée sur cette commune dès le mardi 30 janvier. "Nous avons également enregistré une autre remontée à Saujon chez un maraîcher en bordure de Seudre le mercredi 31 janvier", raconte Laurent Lay, le directeur de la structure.

Les techniciens de la Fredon 17 ne restent pas avares en matière d'astuces et font bénéficier chacun de leur expérience : 

"il est conseillé de placer les pièges au soleil levant dans un rayon limitrophe des ruchers, des anciens nids, à proximité de treilles ou des arbres fruitiers tels que les pruniers, les figuiers, les pommiers". 

Parmi les conseils donnés, il faut également suivre régulièrement les pièges (tous les 7 jours minimum) en changeant la mixture sirop de cassis - bière - vin blanc. À noter que le vin blanc est un bon répulsif qui va empêcher les abeilles de rentrer dans le piège.

À compter du 30 avril, il convient d'être très discipliné et de retirer les pièges car le risque de prendre des insectes non désirés est important. Il est également demandé de rendre le plus hermétique possible et de bien fermer les bacs composteurs très appétents pour les frelons asiatiques.

Pour le directeur, "nous nous devons d'être à la fois solidaires des apiculteurs et être conscient du rôle indispensable joué par les abeilles dans la biodiversité et leur contribution à la sécurité alimentaire."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
En mars 2021, un loup avait été retrouvé à Lathus-Saint-Rémy. Il avait été percuté par un train.
Possibles attaques de loup dans la Vienne
Après de fortes suspicions la semaine dernière dans les Deux-Sèvres des attaques de brebis ont été constatées dans la Vienne…
Estelle et Pascal Giraudeau fabriquent des pâtes et de la farine avec le blé, tendre et dur, produit sur l'exploitation.
Avec un bon blé, on fait des bonnes pâtes
À la recherche de valeur ajoutée sur leur production de blé, Pascal et Estelle Giraudeau ont décidé de faire de la farine, et des…
"Ce qui me ronge le plus le matin, c'est de m'assurer que je vais bien pouvoir régler telle ou telle facture", confie Sébastien Martin.
Ovins : "Je n'arrive pas à dégager un revenu"

Jeune installé dans la Vienne, Sébastien Martin est venu pour la première fois manifester. Originaire de Belgique, cet éleveur…

Blocages des cinq principaux Leclerc des Deux-Sèvres pour réclamer de la transparence

Toute la journée du 23 février, les tracteurs de la Fnsea 79 et de JA 79 ont bloqué les accès aux parkings des magasins…

Publicité