Aller au contenu principal

Installation en agriculture
Capacité agricole : recourir à la procédure dérogatoire

Les PAI poursuivent leur activité, néanmoins, quelques procédures, et notamment celles conduites en groupe, ont été ajournées.

Une procédure dérogatoire a été mise en place et engage les futurs porteurs de projets à suivre les formations conseillées dans le PPP maintenant que les activités reprennent.
© Chambre d'agriculture des Deux-Sèvres

Pendant la période du Covid-19, les PAI (Point accueil installation) ont continué leur activité. Non sans mal. La partie la plus impactée est celle des CEPPP (Centre d’élaboration des plans de professionnalisation personnalisé), compte tenu du fait que les entretiens et formations (plan de professionnalisation personnalisé, dont le stage 21 heures) pour acquérir la capacité professionnelle agricole (CPA), n’ont pu avoir lieu. Les actions de professionnalisation en présentiel prescrites dans les Plans de professionnalisation personnalisés (PPP) en cours de réalisation ont été retardées : les stages collectifs de formation de 21  heures, les stages de parrainage, les stages d’application en exploitation agricole, les stages en entreprise et les stages en espace-test 1.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité