Aller au contenu principal

FERMAGE
Calcul des fermages 2011

Selon l’arrêté ministériel du 20 juillet 2011, l’indice national des fermages 2011 s’établit à 101,25 soit + 2,92% par rapport à l’an dernier.

La loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche de juillet 2010 a institué un nouveau mode de calcul de l’indice des fermages. L’article L.411-1 du code rural s’en trouve modifié. Il dispose désormais que « ce loyer (terres et bâtiments) ainsi que les maxima et les minima sont actualisés chaque année selon la variation d’un indice national des fermages ».L’indice des fermages a donc un caractère national. Il est composé pour 60 % de l’évolution du Revenu brut des entreprises agricoles (RBEA) à l’hectare constaté sur le plan national au cours des cinq années précédentes et à 40 % de l’évolution du niveau général des prix sur la dernière année connue.


L’année 2009 est la base 100 de l’indice
En passant d’un indice départemental à un indice national, on change de base de référence.Pour éviter toute confusion dans le calcul des fermages des baux antérieurs à la réforme, il est indispensable de procéder en deux étapes : calculer le fermage 2009 (avec les indices départementaux) et ensuite appliquer à ce montant l’indice national 2011, soit 101,25.Plus simplement, on peut aussi appliquer la variation de l’indice 2011 sur les montants versés en 2010, c'est-à-dire + 2,92%. Toutefois cette méthode implique de n’avoir jamais fait d’erreurs dans les calculs antérieurs.Exemple 1 : un bail conclu le 30 août 2002 portant sur 6 hectares dont le loyer s’élève à 590€.Le montant du fermage réglé en 2009 s’est élevé à 590 x 120,5/114,6 = 620,38 €Explications : 590  est le montant du fermage prévu initialement dans le bail. 120,5 est l’indice 2009. 114,6 est l’indice de référence. Fermage 2011 : 620,38 x 101,25/100 = 628,13 €.Exemple 2 : un bail signé le 22 septembre 1994 portant sur 4 hectares et dont le montant est de 20 quintaux.Le montant à régler pour 2011 est le suivant : 20 qx x 22,87 (base 2009) x 101,25 /100 (indice 201) = 463,11 €.
Renseignements auprès du service juridique de la Fnsea79 au 05 49 77 16 69.

Prix de référence base 100 (2009)
Blé : 22,87 €/quintal, lait : 0,37 €/litre, viande (1re qualité) : 1,89 €/kg vif et viande (2e qualité) : 1,49 €/kg vif
2D90MB58_0.pdf (59.24 Ko)
Légende
Tableaux
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité