Aller au contenu principal

Bilan de récolte 2017 : une année plus hétérogène que l’an dernier

Si les responsables professionnels s’accordent à dire que la qualité est au rendez-vous cette année, ils déplorent des écarts de rendements trop importants.

En colza, les rendements moyens sont de l’ordre de 30 quintaux. En blé, ils tournent autour de 65 quintaux mais ils peuvent aller du simple au double selon les parcelles.
En colza, les rendements moyens sont de l’ordre de 30 quintaux. En blé, ils tournent autour de 65 quintaux mais ils peuvent aller du simple au double selon les parcelles.
© N.C.

Gel, sécheresse de printemps, marchés atones… Jusqu’à la récolte, et encore aujourd’hui pour ce qui est des prix, la profession agricole retenait son souffle. Après une année 2016 catastrophique, les exploitants ne se sentaient pas la force d’affronter « une nouvelle année de rien ». Début août, le bilan de campagne organisé par la Fnsea 79 présentait une situation en rien comparable à celle de l’an passé. Bien que dans quelques secteurs certaines cultures aient souffert des températures négatives du printemps et/ou du manque d’eau de l’année, rendements et qualité sont globalement au rendez-vous. « Les résultats de cette campagne sont le fruit d’un sol bien pourvu en azote, expliquaient jeudi 3 août les acteurs de la filière. La conséquence des rendements faibles à moyens de 2016. L’absence de lessivage et la bonne minéralisation expliquent les taux de protéines et les bons rendements, notamment dans les terres profondes ».

Dans les parcelles de colza qui ont bénéficié de bonnes conditions d’implantation et de levée, les rendements sont corrects avec une moyenne autour de 30 quintaux. La pression d’orobanche a été faible cette année. Les acteurs de la filière présents autour de la table tenaient toutefois à préciser « que cette moyenne cache des écarts de rendements importants, allant de 20 à 45 quintaux ».
En blé, les premières livraisons se distinguaient par une bonne qualité. Le poids spécifique tout comme le taux de protéines allant de 12 à 16 % étaient satisfaisants. Les rendements sont très hétérogènes. « La moyenne départementale approche les 65 q avec des parcelles à 45 q et d’autres à 90 q », précise François Chauveau, président de la section grandes cultures de la Fnsea 79.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité