Aller au contenu principal

Bien planifier ses semis de colza, une méthode naturelle dans la lutte contre les altises

Le colza est sensible à la présence des altises au stade 4 feuilles. En réalisant des semis dès la moisson, la période de risque survient aux alentours du 20 septembre, avant l’arrivée des premiers insectes.

L’apport de l’azote est également déterminant dans la lutte contre les altises et, par extension, dans la réussite de la culture de colza.
L’apport de l’azote est également déterminant dans la lutte contre les altises et, par extension, dans la réussite de la culture de colza.
© N.C.

Le constat est implacable : les altises étaient présentes l’année dernière et les moyens de lutte manquaient. « Un colza bien implanté devrait pourtant permettre de limiter leur nocivité », indique Jean-Dominique Yvon, responsable expérimentation à Terre Atlantique. Les altises arrivent autour du 20 septembre dans la région. « Il faut donc s’arranger pour que les colzas implantés aient une sensibilité moindre à ces insectes. Au-delà du choix de la variété, le stade de la pousse est important. Il faut avoir des colzas au stade 4 feuilles à cette date, ce qui induit un semis réalisé dès la moisson ». Pour obtenir de bonnes conditions d’implantation, le responsable recommande de déchaumer les blés et de mélanger la croûte du sol avec la paille.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

La mobilisation agricole s'étend en Poitou-Charentes

Le mouvement né dans le Sud-Ouest la semaine passée a essaimé à l'échelle nationale au cours des derniers jours. Dans le…

Agathe Raimbert est installée en son nom et est salariée de son conjoint sur une exploitation bovin viande à Saint-Pierre-de-Maillé.
Une agricultrice candidate aux Européennes
Elles ont lieu dans un peu plus de 4 mois, mais les élections européennes ne soulèvent pas un entrain important. Dans la Vienne,…
Johnny et Thierry Boisson partagent la même impression sur la complexité administrative.
"Toujours des craintes pour l'avenir de l'exploitation"
Les manifestations agricoles de ces dernières semaines ont montré une complexité administrative et une dépendance à la Pac qui n'…
Deuxième journée de mobilisation dans la région

Ce mercredi, la Charente-Maritime se joint à son tour au mouvement de protestation qui secoue le monde agricole. Suivez notre…

Au jour 3, la mobilisation continue

15 h : Le préfet de Charente-Maritime, Brice Blondel, est resté plus de deux heures auprès…

"On sait que nous avons un produit riche en calcium", confient les frères Barré.
Un amendement calcaire produit à Blanzay

Dans le sud Vienne, la carrière Barré a relancé depuis peu la commercialisation de son produit "Calcibarré". Cet amendement…

Publicité