Aller au contenu principal

Bien en chair, les brebis sont plus fertiles

75 % des brebis en bon état corporel en début de lutte sont fertiles dès le premier cycle, contre 67% pour les brebis les moins en état. Echanges entre éleveurs sur la performance et les conditions de celle-ci.

Les notes d’état corporel s’échelonnent de 1, brebis postiche orange, à 4, brebis postiche bleue foncée.
Les notes d’état corporel s’échelonnent de 1, brebis postiche orange, à 4, brebis postiche bleue foncée.
© C.P.

C’est en palpant que l’on devient un expert de la notation de l’état corporel. Vendredi 5 mai, sur l’Earl Les Marronniers à Saurais, les éleveurs de la Caveb étaient invités par Laurence Sagot, du Ciirpo, à s’exercer sur des brebis postiches. Un jeu on ne peut plus sérieux pour les exploitants qui, dans les élevages, pratiquent insuffisamment. Pas plus de 50 % des adhérents de la Caveb y regardent », croit Franck Allard, technicien. « Entre des brebis dont la note d’état corporel en début de lutte est inférieure à 2 et des brebis dont elle est supérieure ou égale à 2, la fertilité en lutte naturelle varie de 10 % au profit des secondes (*) », précise l’experte. Le taux de fertilité sur synchronisation des chaleurs est supérieur à des animaux charnus. « Une brebis notée 2 présente un taux de fertilité de 53,4 % contre 84 % pour une femelle notée 4 ».
Avec pour objectif la commercialisation d’un agneau par brebis épongée, les éleveurs ont, selon l’experte, intérêt à porter un œil attentif sur l’état corporel. « Éponger une agnelle maigre ne sert à rien. Avant de se lancer dans les synchronisations, il faut trier. Les moins en état doivent être engraissées avant la mise à la reproduction ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité