Aller au contenu principal

Bébert et Nonore, la charentaise personnalisée

Jean-Philippe Marsat s’est lancé dans la conception de charentaises personnalisées. Dans son atelier de Ruelle-sur-Touvre, il prépare des modèles uniques, à découvrir sur le site internet de Bébért et Nonore.

Jean-Philippe Marsat assure lui même le suivi de ses chaussons personnalisés. Si vous commandez sur le site internet de Bébert et Nonore, il vérifie chaque étape.
Jean-Philippe Marsat assure lui même le suivi de ses chaussons personnalisés. Si vous commandez sur le site internet de Bébert et Nonore, il vérifie chaque étape.
© Alexandre Veschini

Des charentaises personnalisées ou traditionnelles à portée de clic. C’est le pari des Chaussons de Bébert et Nonore. Près plus de 30 années passées dans le textile et le chaussant, Jean-Philippe Marsat s’est lancé en solo dans l’aventure de la fabrication de charentaises traditionnelle. Il conçoit ses modèles chez lui, dans son garage à Ruelle sur Touvre. Une habitude qu’il avait prise quand il s’occupait entre choses des collections, chez un des spécialistes de la charentaise, Rondineau. Pour la vente, il s’appuie sur son site internet et quelques petits distributeurs pour proposer une expérience unique à chacun de ses clients.

Retrouvez l'article complet dans La Vie Charentaise de ce vendredi 6 novembre 2020, disponible en kiosques et sur abonnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité