Aller au contenu principal

Caprins
Retour sur Cap Vert, la journée technique autour du climat

Optimiser son système plutôt que de le changer radicalement : voilà ce qu’ont proposé les conseillers de la chambre d’agriculture lors de l’événement Cap Vert, le 13 octobre à Lusignan, qui a rassemblé près de 360 personnes.

Le litre corrigé (TB : 35, TP : 31) de lait de chèvre a une émission brute de 1,62 kg eq CO2 et une émission nette de 1,52 kg eq CO2. Dans cette émission globale, le méthane contribue à 52 %. Par ailleurs, l’agriculture permet un stockage de carbone estimé à 4 % pour l’élevage caprin.
© Chambre d'agriculture 17-79

Le 13 octobre a eu lieu la journée Cap Vert dédiée aux caprins, au lendemain de celle des bovins lait. L’événement, qui a mis l’accent sur le changement climatique, a attiré environ 360 personnes, preuve de l’intérêt de la thématique pour la filière.

Les conseillers de la chambre interdépartementale d’agriculture sont intervenus dans plusieurs ateliers, en se basant sur les résultats de l’outil Cap2ER, qui estime les quantités de gaz à effet de serre (GES) émises par une exploitation et mesure les quantités de carbone stockées. Les données d’une trentaine de fermes de l’Ouest ont été collectées afin de déterminer les performances.

Différents leviers d’actions ont été identifiés, qui tendent vers plus d’optimisation du système plutôt que vers un changement radical des pratiques.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité