Aller au contenu principal

Angoulême saluée pour son engagement vers la bio

La Ville d’Angoulême a reçu le label Territoire Bio Engagé. Elle a dépassé les 30 % de produits issus de l’agriculture biologique dans les restaurants de la collectivité.

Le panneau « Territoire Bio Engagé » sera placé en entrée de ville.
Le panneau « Territoire Bio Engagé » sera placé en entrée de ville.
© A.V.

« On ne savait pas me dire si on avait des carottes locales ou d’une autre planète », plaisante Xavier Bonnefont lors de la cérémonie de remise du label Territoire Bio Engagé. Car le point de départ est là : « On voulait savoir précisément ce qu’on achetait. On ne savait pas de quel bio on parlait, de France ou d’ailleurs », reprend le maire d’Angoulême.Depuis 2018, la commune a entamé un travail sur l’origine de ses achats alimentaires : du local, du bio, du frais. « Pas de congelé, alors que ça aurait été beaucoup plus facile. À cela s’est ajoutée la loi Egalim qui a donné des objectifs clairs sur le sourçage des produits. Ça nous a permis d’affiner notre ambition politique sur Angoulême », résume l’élu.La part de bio augmenteLe résultat : un dossier déposé l’an dernier pour obtenir le label Territoire Bio Engagé, porté par Interbio Nouvelle-Aquitaine. « Il met en valeur les collectivités ayant plus de 20 % de produits issus de l’agriculture biologique dans leur approvisionnement », rappelle le président d’Interbio Nouvelle-Aquitaine, Philippe Lassalle Saint-Jean. Un an plus tard, la Ville atteint déjà les 32 % d’alimentation bio dans la restauration collective angoumoisine. Et ça continue de grimper. La Ville n’entend pas s’arrêter là. Les menus sont passés à la loupe chaque mois. « 75 % du bio sont issus de la filière locale : les départements de l’ex-Poitou-Charente et nos voisins de Haute-Vienne, Gironde et Dordogne », reprend Xavier Bonnefont.

Retrouvez la suite de l'article dans La Vie Charentaise du vendredi 12 novembre 2021, disponible en kiosque et sur abonnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

« On n’élève pas des animaux pour l’équarrissage »
Jeudi 13 janvier, la fédération des chasseurs et la chambre d’agriculture organisaient un point presse sur le renard. L’enjeu :…
Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Pays des 6 Vallées: un outil de transformation se dessine pas à pas
Le projet d’atelier de transformation collectif des 6 Vallées, mené par 12 exploitations agricoles commence à prendre forme. Mais…
Publicité