Aller au contenu principal

Alain Chabauty : « Motiver les choix qui sont les nôtres pour être compris »

A l’occasion des vœux, Alain Chabauty, président de la Fnsea 79 répond aux questions d’Agri 79.

Nous devons aussi être à l’écoute pour faire ce que notre profession a toujours fait, s’adapter note Alain Chabauty.
Nous devons aussi être à l’écoute pour faire ce que notre profession a toujours fait, s’adapter note Alain Chabauty.
© C.P.

La défense des zones défavorisées a été l’un des chantiers syndicaux portés par le département en 2017. Ce dossier aboutira-t-il en 2018 ?
Alain Chabauty : Ce dossier devrait encore nous occuper une demi-année. Stéphane Travert, le ministre de l’agriculture, souhaite qu’il soit bouclé avant la fin du mois de mars. Nous ne sommes plus à un report près (sourire).
Aujourd’hui, nous sommes à court d’arguments techniques. De nombreuses simulations ont été réalisées. Des critères nationaux ont été ajoutés aux critères européens biophysiques. En Deux-Sèvres, de nombreuses communes restent exclues. 1 137 exploitations pourraient perdre 9 millions d’euros.
Désormais, l’issue relève de choix politiques. Dans notre département, la remise en cause des zones défavorisées affaiblirait un peu plus encore l’élevage. La déprise longtemps annoncée est concrète cette année. L’effectif bovin est en baisse de 2,44 %. Par le passé nous avons déjà connu de telles baisses.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité