Aller au contenu principal

Lait
Agrial et Eurial annoncent leur projet de fusion de leurs activités laitières

Vendredi 18 janvier, à l’issue d’un Comité central d’entreprise exceptionnel, les coopératives Agrial et Eurial ont annoncé leur rapprochement.

La nouvelle entité, qui portera le nom d’Eurial, constituera à terme, avec 2 milliards de litres de lait, le deuxième groupe laitier coopératif français, et le sixième opérateur laitier français.
La nouvelle entité, qui portera le nom d’Eurial, constituera à terme, avec 2 milliards de litres de lait, le deuxième groupe laitier coopératif français, et le sixième opérateur laitier français.
© N. C.
Vendredi 18 janvier, à l’issue d’un Comité central d’entreprise exceptionnel, les coopératives Agrial et Eurial ont annoncé leur rapprochement, devant déboucher sur une fusion de leurs activités laitières d’ici deux ans.
Si Eurial est un grand et ancien groupe fromager, qui transforme un milliard de litres de lait par an, Agrial, lui, est un nouveau venu sur le lait. D’origine normande, Agrial est surtout connu pour ses activités en légumes, avec la marque Florette, et en cidre, avec la marque Loïc Raison, toutes deux leaders sur leurs marchés.

La nouvelle entité portera le nom d’Eurial
Agrial est entré récemment dans le monde du lait, en reprenant les activités de collecte de l’ancienne Union laitière normande (ULN), puis en créant Senagral avec l’entreprise Senoble.
Après consultation de toutes les instances concernées, et notamment  de l’autorité de la concurrence, la branche laitière d’Agrial, baptisée Filae, devrait donc rejoindre Eurial. La nouvelle entité, qui portera le nom d’Eurial, constituera à terme, avec 2 milliards de litres de lait, le deuxième groupe laitier coopératif français, et le sixième opérateur laitier français.
Ces deux coopératives, toutes les deux en très bonne santé financière, ont ainsi pour objectif de préparer l’après 2015, et de conforter leurs débouchés, en particulier sur les marchés à l’export, car c’est là que se situent les marges de progression et les meilleurs gages de la pérennité des exploitations de leurs coopérateurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

« On n’élève pas des animaux pour l’équarrissage »
Jeudi 13 janvier, la fédération des chasseurs et la chambre d’agriculture organisaient un point presse sur le renard. L’enjeu :…
Ambiance Terre : le plus gros événement agricole en Deux-Sèvres s’organise

Nouvelle année et nouvel essai pour reprogrammer Ambiance Terre, l’événement de promotion des métiers agricoles…

Il construit lui-même son semoir en semis direct
Polyculteur éleveur à Vérines (17), Jérôme Rivasseau n'a pas été suivi par sa Cuma pour s’équiper d’un semoir en semis direct. Qu…
La Fnsea 79 va lancer sa société dédiée au photovoltaïque
Avec l’intention de répondre aux besoins exprimés par ses adhérents, mais aussi par des agriculteurs voulant compléter leurs…
Des vaches Angus pour valoriser les prairies gâtinaises
Le 2 décembre, le Sertad (syndicat des eaux) et Bio Nouvelle-Aquitaine animaient une rencontre à l’EARL des Bouchauds, à Saint-…
Miniatures agricoles : petite échelle mais grande passion
À l’approche de Noël, les concessions de matériels agricoles mettent les jouets à l’honneur sous le sapin. Les tracteurs et…
Publicité