Aller au contenu principal

Adi Carbure change de main

La société Adi Carbures, fabricant de pièces d'usure en carbures de tungstène, passe la main. Jacques-Louis David succède à ses parents, Martine et Thierry.

Jacques-Louis David (à gauche) a repris les rênes de la société créée par ses parents, Thierry et Martine, et emploie aujourd'hui 16 salariés.
Jacques-Louis David (à gauche) a repris les rênes de la société créée par ses parents, Thierry et Martine, et emploie aujourd'hui 16 salariés.
© Marine Nauleau

C'est une passation en douceur qui vient de s'opérer à L'Isle-Jourdain. Martin et Thierry David, les parents, fondateur de la société Adi Carbures, avaient la volonté de céder la société créée en 2001. Leur fils Jacques-Louis avait la volonté de reprendre, d'autant qu'il en était salarié depuis 8 ans. " J'ai envie de faire perdurer ce savoir-faire. On est sur de la fabrication française de qualité et ce qui intéresse nos clients, en grandes cultures mais aussi maraîchage, vigne ou encore dans l'industrie, c'est la durabilité des pièces et donc les allongements des durées d'intervention sur les machines " explique Jacques-Louis David. " Oui les pièces coûtent plus cher, mais à l'achat seulement car le coût de la pièce ramené à l'hectare, on est moins cher " complète Thierry David. À 70 ans cette année, il admet avoir encore un peu de mal à ne pas parler d'Adi Carbures comme de sa société.

Il faut dire qu'il n'est pas vraiment à la retraite. Il a repris son premier travail, agriculteur, au sein de son exploitation de 160 hectares et 25 limousines. Martine quand à elle, confie "rattraper le temps".

Sur Youtube

Aux manettes de la société depuis début décembre dernier, Jacques-Louis David mise sur un existant solide, une équipe de 16 salariés, quelques investissements notamment dans une grenailleuse. Comme ses parents, il continue à faire voir ce savoir-faire dans les salons : et en l'occurrence le Vinequip de Macon à la fin. Il investit aussi dans les réseaux sociaux, You tube notamment, avec récemment une vidéo du You tubeur Loagri qui a comptabilisé 110 000 vues.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

François Berthelot
Disparition de François Berthelot

C'est avec stupeur que la rédaction a appris le décès de François Berthelot, mercredi dernier, suite à un accident avec un…

Intempéries de printemps : cas de force majeure reconnu pour tout le département

Les fortes intempéries intervenues en sortie d’hiver et au printemps ont, pour certaines exploitations, empêché les semis…

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Michel Cousseau retrace dans cet ouvrage le récit que son papa lui a fait le jour de ses 92 ans de son enfance, dans les Deux-Sèvres et la Vienne.
La vie des paysans du Poitou dans un livre
Dans son dernier livre, Michel Cousseau raconte la vie presque ordinaire d'Alexandre, son papa. Pas tout à fait ordinaire, parce…
Lionel Simon (2e à gauche), entouré de ses salariés : Dylan Jaulin, Flavie Gourbault, Floriane Cousineau.
"Je fais du lait en individuel avec des salariés"

Suite au départ de son associé, Lionel Simon, à La Peyratte, a choisi de garder le troupeau laitier et d'organiser la main d'…

Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Publicité