Aller au contenu principal

5 fruits et légumes par jour... mais pas dans les champs locaux !

Si les maraîchers en vente directe ont fait le plein pendant le confinement, leurs parcelles se sont depuis vidées de leurs clients, et la tendance en région n’est pas, depuis plusieurs années, à la progression du maraîchage.

Certains maraîchers font le choix de se spécialiser et augmentent leurs surfaces, mais globalement, le maraîchage perd du terrain en région (photo d’archives).
© Elisabeth Hersand

Que l’on parle de production légumière, de fruits ou de melons, les chiffres sont un peu différents pour le maraîchage en Poitou-Charentes. Côté melons, l’arrêt de Rouge Gorge et de Soldive a évidemment fait s’effondrer les surfaces, qui sont passées de 5 200 hectares il y a 10 ans à 2 500. « L’année 2022 sera décisive pour les autres opérateurs » estime Jean-Michel Lhote. Chargé des projets pomme de terre, de certains projets melon, de la Surveillance Biologique du Territoire au sein de l’Acpel, il constate que le fruit est désormais un produit d’appel mal valorisé, et régulièrement boudé par les consommateurs. « En 2021, on a en plus eu un climat compliqué. les rendements et la qualité ont finalement été au rendez-vous, en septembre, mais pas les consommateurs ». Le technicien constate que dans les productions légumières, de nombreux départs à la retraite ne sont pas remplacés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Exploitants et chefs d’entreprise face à l’incertitude de la reprise d’activité
Les éleveurs désœuvrés cherchent une activité pour ne pas broyer du noir. Les entreprises de l’aval mettent au chômage partiel…
Travail du sol: 4 étudiants présentent différentes techniques
Un groupe d’étudiants en 2e année de BTS Acse, au lycée agricole de Venours, ont récemment organisé une démonstration de…
Le printemps à la Ferme fait son retour
Après deux années sans portes ouvertes, en raison de la crise sanitaire, les agriculteurs du réseau Bienvenue à la Ferme…
Le repas 100% deux-sévrien des JA 79 se prépare

Le repas des Jeunes Agriculteurs des Deux-Sèvres aura lieu le samedi 21 mai. « Après les nombreux retours…

À Beauvoir-sur-Niort, Olésia et Irina ont trouvé refuge
Accueillies par Jean-Claude Aubineau et sa sœur Marité Sage, Olésia, Irina et sa fille Arina sont arrivées à la mi-mars. Loin de…
Le Logis du Mortier mise sur la fraîcheur
Alain Lucas a su transformer l’exploitation familiale en mauvaise santé à l’époque en y injectant des nouveautés, telle que la…
Publicité