Aller au contenu principal

5 élèves de Venours en quête d'innovation, au Fima

Suivre un BTSA TC, c'est selon ces passionnés d'agriculture et de machinisme l'assurance de décrocher un job. Alors les cinq élèves de cette formation en apprentissage à Venours ont décidé de mettre en avant ce cursus dans le cadre de leur projet initiative et communication. Ils organisent eux-mêmes un voyage à la foire internationale du machinisme agricole de Saragosse, en Espagne.

Nathan, Simon, Maelle, Patrick et Marc-Floriant et leur enseignant, Christophe Giard, sont fin prêts pour le départ à Saragosse.
Nathan, Simon, Maelle, Patrick et Marc-Floriant et leur enseignant, Christophe Giard, sont fin prêts pour le départ à Saragosse.
© Elisabeth Hersand

Dans le machinisme agricole, ce ne sont pas les offres d'emploi qui manquent. Plutôt les salariés. D'ailleurs, au BTS technico-commercial proposé au lycée agricole de Venours, on ne compte cette année que 5 élèves en 2e année. Nathan Brunet, Simon Fayoux, Maëlle Evelin, Patrick Daly et Marc-Floriant Naudin suivent cette formation en apprentissage, respectivement à Océalia à Saint-Junien (87), Gonnin Duris à la Ferrière Airoux, Agri Vision à Mougon (79), Amazone à Auneau (28) et à la coop de Matha (17). Des élèves qui ont tous l'assurance de pouvoir rester dans l'entreprise après la fin de la BTS. "Les jeunes qui sont fils d'agriculteurs ont une mauvaise image de ce type d'emploi. Et ceux qui ne sont pas issus du monde agricole peuvent penser que ce type de formation est trop fermée. Alors qu'en fait, elle ouvre à tout !" lance Patrick Daly. Avec les 4 autres élèves de sa promotion, il a donc décidé de profiter du Pic, qui est une obligation en deuxième année, pour organiser un évènement qui permettrait de démontrer l'intérêt de la formation, et notamment le "côté plus orienté terrain et expérience immersive". Et puisqu'ils sont évidemment tous fans de machinisme, c'est un voyage au Fima qui se tient du 13 au 17 février à Saragosse, en Espagne, qu'ils ont imaginé. Un salon du machinisme agricole tout particulièrement axé sur l'innovation et qui en 2022 (il se tient tous les 2 ans) avait attiré 140 000 visiteurs et 1 200 exposants. Une opportunité pour ces étudiants pour "mieux comprendre les enjeux de l'agriculture de demain ainsi que de développer" leur réseau professionnel. Côté financement, les élèves ont organisé une tombola et plusieurs marchés de Noël en décembre, mais aussi obtenu des participations d'OPA et structures locales.

Envoyé spéciaux de la Vienne Rurale

Une fois sur place, les 5 élèves ne vont d'ailleurs pas uniquement visiter le salon, et pensent "profiter d'être en Espagne pour mieux connaître l'industrie agricole de ce pays ainsi que ses techniques culturales, en visitant des fermes, usines de fabrication de matériel ou coopératives agricoles". Ils se rendront notamment à l'usine Sola, située à 1 h 30 de Saragosse, mais aussi dans une exploitation de 2 400 ha qui élève 4 500 bovins lait.

Et puisque dans le Pic, il y a un volet communication, les élèves se sont très naturellement tournés vers la Vienne Rurale pour cocher cette case. Dès leur arrivée sur place, ils relayeront en direct sur notre site internet (www.caracterres.fr) mais aussi sur les réseaux sociaux, leur passage dans les allées du Fima, puis les différentes visites qu'ils réalisent. Enfin, à leur retour, ils traiteront de façon plus détaillée les nouveautés découvertes sur place dans des articles qui seront publiés dans ces colonnes.

 

 

Retrouvez les autres articles concernant le voyage des élèves de Venours au Fima

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laetitia Desclaux est installée à Orches.
" Plus qu'un travail, une véritable passion "
Laëtitia Desclaux est installée depuis mai 2023 à Orches. Elle partage son expérience de jeune installée. Entrée dans le monde du…
Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité