Aller au contenu principal

40 000 visiteurs s'invitent à la Ferme

La Ferme s'Invite a de nouveau battu son record de fréquentation, le week-end dernier. Depuis la nouvelle formule de ce salon, le nombre de visiteurs a été multiplié par 5!

Les élus et représentants des OPA étaient nombreux à l'inauguration.
Les élus et représentants des OPA étaient nombreux à l'inauguration.
© Elisabeth Hersand

Michel Caillé, le président de la Ferme s'Invite avait prévenu : l'édition 2023 s'annonçait au format XL. Tout d'abord parce que le salon agricole que l'agriculteur organise à Poitiers avec une large équipe de bénévoles, avait décidé d'investir un deuxième bâtiment au Parc des Expositions. Mais aussi parce que l'objectif de cette extension était de disposer de plus d'espace pour accueillir plus d'exposants, plus d'animations, et surtout, plus de visiteurs. Et la recette a fonctionné !

 

    7000 visiteurs il y a 9 ans, 40 000 aujourd'hui

 

Entre le vendredi et le dimanche, près de 40 000 personnes ont en effet franchi les portes du salon. Soit 5 000 de plus qu'en 2023, qui était déjà un record. Lorsque le Concours Ouest Européen Charolais s'est transformé en Ferme s'Invite, il y a 9 ans, il accueillit alors 7 000 visiteurs. Le salon a également fait le plein de représentants des OPA et politiques de la Vienne - de tous bords. Lors de l'inauguration du vendredi soir, le cortège était d'ailleurs particulièrement important.  "Nous sommes évidemment tous heureux, collectivement" expliquait Michel Caillé lundi dernier, alors que les derniers stands étaient en cours de démontage. "Nous avons un noyau dur de bénévoles, et de nombreux autres qui nous aident pendant le salon" explique-t-il avant d'évoquer les nombreux élèves des lycées agricoles et Maisons Familiales et Rurales de la Vienne qui ont aussi rejoint l'équipe. Et alors que dans son discours inaugural, Michel Caillé rappelait que ce salon avait pour principal objectif de "faire connaître notre métier d'agriculteur, emmener à l'agriculture à Poitiers et créer du lien", les éleveurs présents pendant l'évènement dressaient en début de semaine un bilan plus que positif. "Le contact que nous avons eu avec le grand public était extra" se félicite Philippe Berger, éleveur ovin. "C'était réceptif, dans les deux sens, et l'ambiance entre les bénévoles, est incroyable aussi". Un évènement qui aurait pourtant pu être bien moins réussi, si les agriculteurs n'avaient pas été aussi motivés. "Dans le contexte de la MHE, les éleveurs ont accepté les efforts, les coûts et les risques liés à cette maladie" confirme Michel Caillé. Chaque animal présent a en effet dû être testé. "En tant qu'éleveur, on ne s'est pas posé la question !" ajoute Vincent Bossis, éleveur ovin.

Après un tel succès, Michel Caillé l'assure : le format devrait être le même l'année prochaine. "Nous avons déjà réservé pour le week-end du 11 novembre 2024 !".

 

Retrouvez tous nos articles dans le Dossier consacré à la Ferme s'Invite 2023

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
La taille des haies est finalement autorisée jusqu'au 15 avril inclus.
Un mois de plus pour tailler les haies

Suite aux pluies importantes de ces dernières semaines, qui ont rendu de nombreuses parcelles inaccessibles, la date d'…

Publicité