Aller au contenu principal

2017, année charnière pour la France

Invité par les présidents des trois chambres consulaires, Christophe Barbier a livré sa vision de l’économie et de la politique pour l’année à venir, qu’il espère charnière. Et le célèbre éditorialiste ne manque pas d’idées innovantes pour ouvrir le débat.

Christophe Barbier a répondu aux questions de Philippe Dutruc, président de la chambre de commerce, Nathalie Gauthier, présidente de la chambre des métiers, et Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture.
Christophe Barbier a répondu aux questions de Philippe Dutruc, président de la chambre de commerce, Nathalie Gauthier, présidente de la chambre des métiers, et Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture.
© C.M.

Dix-sept, année des révolutions ? Sans pour autant s’attendre à une chute du régime aussi brutale qu’en Russie tsariste ou à des guerres indépendantistes aussi étendues qu’en Amérique du Sud, Christophe Barbier voit possiblement en 2017 « l’an I du redressement français ». Invité le 5 janvier par les présidents des chambres consulaires à livrer sa vision de l’économie pour l’année à venir, l’éditorialiste s’est rapidement éloigné du sujet pour se focaliser sur l’événement central de 2017 : les élections présidentielles. Des élections qui marquent déjà une vraie rupture, selon lui. « Il y a eu une révolution des acteurs tout d’abord avec la mise sur la touche de Nicolas Sarkozy, François Hollande ou encore Cécile Duflot. Les Français ont envie de voir du changement à leur tête et pour cela, il faut en faire tomber », analyse-t-il. « Il y a également une révolution des méthodes, tous les candidats tentent de s’éloigner du mode de gouvernance de leurs prédécesseurs. Néanmoins, la rupture est toujours séduisante intellectuellement mais risqué électoralement et finalement, il n’y a pas de problème qu’une absence de solution ne peut régler », lâche l’éditorialiste dans un sourire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un collectif s'est constitué pour faire une offre de rachat de la Ferme de la Combe.
Adriers : une vente d'exploitation controversée

Membres de la Confédération Paysanne 86, adhérents de l'association des Prés survoltés, élus et particuliers : ils…

Roxane et Abdarrahman Wadih dans le food-truck : "Chez Wadih cheese naan".
Un food-truck aux saveurs indiennes débarque à Barbezieux
Abdarrahman Wadih lance son food-truck de naans, une spécialité de pain indien, à Barbezieux. Ouverture prévue le 13 mai.
Vendredi dernier, Hervé Jacquelin constatait que le niveau du Salleron était plutôt haut.
Hmuc : des objectifs inatteignables ?
Si l'étude Hmuc de la Creuse était appliquée, plusieurs rivières de la Vienne auraient déjà été en alerte. C'est le cas du…
Pascal Béhar et Flore Marquis commercialisent leur système sur internet et lors de salons spécialisés.
Faire le plein de bocaux sous vide
Elle cherchait un outil pour conserver les produits alimentaires. Il travaillait dans le monde de la cuisine et a une âme d'…
Pour Julien Dupuis, de l'Earl La Mardière à Saivres, la collaboration avec le restaurant O La Vache représente autant une amitié professionnelle forte qu'un débouché intéressant.
O' La vache, la belle histoire de l'éleveur et du restaurateur

La brasserie conviviale, zone Mendès-France à Niort, rouvrira le 3 juin. Depuis 2019, elle met à la carte de la viande…

Le site Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent arrive à saturation de sa capacité de production.
Eurial déménage son usine de fromages de chèvre

Le déménagement de l'usine Soignon de Saint-Martin-de-Saint-Maixent, appartenant à la coopérative Eurial (…

Publicité