Aller au contenu principal

Un lien entre les cultures et l’élevage grâce aux couverts

La valorisation des couverts d’intercultures par le pâturage des ovins: une pratique encore peu adoptée. Pourtant, elle présente des atouts pour le céréalier, qui voit entre autres son nombre de passages diminués pour la destruction des couverts, et pour l’éleveur, qui assure à ses animaux une alimentation riche et de qualité une grande partie de l’année. 

Adepte et défenseur depuis quelques années de l’agriculture de conservation des sols, Jérôme Dufresne, à la tête de la SCEA de l’Espérance, à Usson du Poitou avec son frère Stéphane, fait en sorte de couvrir ses sols de façon pérenne une grande partie de l’année. Une pratique qui est l’aboutissement d’une logique de travail entamée il y a 6 ans, où le céréalier a opté pour le semis direct pour ses cultures, et donc la mise à l’écart du travail du sol. Le système en place avant, sur la ferme familiale comme dans de nombreuses exploitations, reposait sur le labour avec un itinéraire cultural qui alternait culture de blé et de maïs, explique Guy Dufresne, le père de Jérôme, aujourd’hui à la retraite. « Il n’y avait plus de vie du sol », confie Jérôme Dufresne. « Quand on s’est installés avec mon frère, on a remis nos chiffres sur la table : nos charges étaient trop élevées par rapport aux rendements qui plafonnaient. Nos terres étaient plutôt asphyxiées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité