Aller au contenu principal

Sous-traitance : les Cuma stagnent, les ETA décollent

© Réussir - Agra

Dans une étude publiée début septembre par le CEP (ministère de l’agriculture), plusieurs chercheurs en sciences humaines de l’Ensat (Toulouse) reviennent sur le développement de la sous-traitance en agriculture. Son essor date des années 80, à un moment « où le secteur agricole est entré dans une longue période d’incertitude économique et sociale ». Il est allé « de pair avec le développement des Cuma puis des ETA », retracent les auteurs. Ces dernières ont pris le relais des premières à partir des années 90.

Ce développement a plusieurs explications, postulent les chercheurs : « La baisse tendancielle du nombre d’actifs familiaux agricoles ; les réformes successives de la Pac et notamment celles actant le passage d’une logique de soutien à la production à une logique de gestion des risques et d’un verdissement relatif des aides publiques ; la hausse continue du prix de l’équipement agricole ou encore les diverses mesures de défiscalisation des investissements productifs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

L'atelier des 6 Vallées réunit des producteurs de la Vienne et des Deux-Sèvres.
L'Atelier des Vallées prend forme
L'atelier collectif de découpe et de transformation de produits locaux des Vallées devrait voir le jour début 2026 à Coulombiers…
Les membres du syndicat de la race Limousine des Deux-Sèvres ont acté une présidence partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault.
Deux présidents pour la Limousine

La présidence du syndicat deux-sévrien de la Limousine est désormais partagée entre Bruno Valadeau et Killian Girault, un…

Baptiste Conreaux amène les commandes de fruits, légumes, jus et œufs à la porte de ses clients.
Des produits locaux livrés à domicile

Si la demande de livraison de fruits et légumes locaux était forte pendant la crise sanitaire, elle s'est bien estompée ces…

Laurette Didière vient de créer son agence Charentes In Flow.
Découverte touristique sur-mesure des Charentes
Laurette Didière créé une agence de tourisme réceptive : Charentes In Flow.
La Chambre d'agriculture de Charente (représentée par son président Christian Daniau) a porté le dossier pour tout le Poitou-Charentes. Aux manettes : le service Environnement, dirigé par Audrey Triniol.
La MAEC zone intermédiaire financée en intégralité
Tous les agriculteurs éligibles à la mesure agro-environnementale et climatique "zone intermédiaire en Poitou-Charentes", qui en…
Guillaume Roux et Cassandra Bœuf veillent sur leurs escargots.
Nouveaux anges gardiens pour les cagouilles
Cassandra Bœuf et Guillaume Roux ont repris la Cagouille charentaise, à Mons. L'exploitation hélicicole va déménager dans les…
Publicité