Aller au contenu principal

« Nous misons sur des projets qui s’autofinancent »

Jean-Yves Ambaud, maire de Châtignac, président de Lavalette-Tude-Dronne, évoque les projets portés par sa collectivité qui vont avancer en 2023.

Patrice Petit, maire d’Édon, et Jean-Yves Ambaud, président de Lavalette-Tude-Dronne, devant la borne interactive présentant le territoire à l’aire de repos d’Édon.

Quels sont les principaux projets portés par votre communauté de communes cette année ?
Jean-Yves Ambaud : Dans un contexte difficile aujourd’hui, la communauté de communes de Lavalette-Tude-Dronne est davantage une collectivité de services, plutôt que de projets. Notre budget de fonctionnement plombe notre capacité à investir. Néanmoins, nous misons sur des projets qui s’autofinancent.

En étroite collaboration avec la commune d’Édon et son maire Patrice Petit, nous menons notre projet d’aménagement d’une maison de pays sur l’aire de repos. C’est un lieu de passage très fréquenté (de 5000 à 7000 véhicules par jour l’été). Il y a plusieurs années, un espace de restauration rapide a été créé sur ce site. Une ancienne ferme a été restaurée. L’extension de son aménagement doit permettre de développer l’activité et de proposer davantage de services touristiques.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Max Soulard, habitué du Salon de l’agriculture, s’y rendra pour la 22ème année, avec Sonic, un taureau de race charolaise. (Photo d'archives)
Des Charentais-Maritimes en partance pour Paris
  S'il n'y aura pas de présence officielle du département au Salon, plusieurs producteurs feront le déplacement à l'occasion de…
La FNSEA 17 et les JA 17 appellent à manifester à La Rochelle.
FNSEA 17 et JA 17 appellent à la mobilisation mercredi 22 mars à La Rochelle
Des enjeux locaux comme nationaux seront portés lors de cette manifestation devant les locaux de la DDTM.
Tout ce que vous voulez savoir sur les réserves sans oser le (re)demander
Qu’on les appelle réserves de substitution ou bassines, ces solutions de stockage de l’eau, prévues sur le bassin Sèvre Niortaise…
A la Cuma d’Epannes, les jeunes installés comptent sur les réserves d'eau
Selon ces quatre agriculteurs installés depuis moins de 10 ans, seulement deux fermes, sur les sept que regroupent leur Cuma,…
Le concours de taille revient !
Samedi 11 mars, les Jeunes Agriculteurs de Haute-Saintonge seront à pied d’œuvre, au lycée Le Renaudin, à Saint-Germain-de-…
Publicité