Aller au contenu principal

Élevage info
Lactation longue et machine à traire

© Agri 79 Info

Les premières années favorables aux lactations longues

Avec le prix catastrophique des veaux, certains éleveurs peuvent se poser la question de la stratégie de la lactation longue pour une partie du troupeau. Les essais sur la ferme de Trévarez, dans le Finistère, ont montré que l’allongement des lactations à 18 mois entraîne une baisse de production de 640 kg/an par rapport à une lactation de 12 mois. L’impact économique de l’allongement des lactations a été mesuré. Le produit de l’atelier lait est plus élevé pour le lot « lactations 18 mois », en raison principalement de l’écart sur le prix du lait, qui s’explique par une teneur plus élevée en protéines. Le produit viande est en revanche plus faible dans le lot « 18 mois » en raison de la moindre vente de réformes et de veaux. Les charges opérationnelles sont mieux maîtrisées dans le lot « lactations 18 mois » ; le coût alimentaire baisse avec les concentrés de production économisées.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité