Aller au contenu principal

Gilles Brenon, président de GAEC & Sociétés
La transparence des GAEC menacée

«Le principe initial de reconnaissance du statut professionnel de chaque associé de GAEC, ou « transparence », est de plus en plus battu en brèche, ignoré ou limité, depuis trop longtemps et dans de trop nombreuses réglementations.
Cette situation remet en question l’avenir des GAEC et des sociétés, et entraîne de nombreuses conséquences négatives sur l’agriculture française. Elle freine le développement de l’activité agricole et de l’emploi, elle compromet l’installation en GAEC, elle crée des surcoûts qui nuisent à la rentabilité des entreprises et empêche de saisir les opportunités économiques qui se présentent aux GAEC.
C’est pourquoi, à l’occasion du cinquantenaire de la loi sur les GAEC, représentant l’agriculture de groupe, exige que la loi soit appliquée, dans toutes les réglementations, sans limitation ou plafonnement, pour que chaque associé de GAEC soit pleinement reconnu. »

Motion à télécharger en pièce jointe.
1RGYBPTN_1.pdf (13.29 Ko)
Légende
Motion
© N. C.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Moissons : des rendements décevants en Poitou-Charentes
La récolte de céréales dans le département est terminée depuis quelques jours. Les organismes stockeurs font part de leurs…
Publicité