Aller au contenu principal

Gilles Brenon, président de GAEC & Sociétés
La transparence des GAEC menacée

«Le principe initial de reconnaissance du statut professionnel de chaque associé de GAEC, ou « transparence », est de plus en plus battu en brèche, ignoré ou limité, depuis trop longtemps et dans de trop nombreuses réglementations.
Cette situation remet en question l’avenir des GAEC et des sociétés, et entraîne de nombreuses conséquences négatives sur l’agriculture française. Elle freine le développement de l’activité agricole et de l’emploi, elle compromet l’installation en GAEC, elle crée des surcoûts qui nuisent à la rentabilité des entreprises et empêche de saisir les opportunités économiques qui se présentent aux GAEC.
C’est pourquoi, à l’occasion du cinquantenaire de la loi sur les GAEC, représentant l’agriculture de groupe, exige que la loi soit appliquée, dans toutes les réglementations, sans limitation ou plafonnement, pour que chaque associé de GAEC soit pleinement reconnu. »

Motion à télécharger en pièce jointe.
1RGYBPTN_1.pdf (13.29 Ko)
Légende
Motion
© N. C.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité