Aller au contenu principal

Deux lancements de satellites « agricoles » pour 2024

Photo d'illustration
© DR

Présentes au LFDay (salon des start-up agricoles) il y a un mois, deux sociétés concurrentes, la start-up belgo-allemande ConstellR et l’américain EarthDaily Analytics, projettent de lancer chacune un ensemble de satellites dédié à l’agriculture à partir de 2024. Ces engins doivent permettre d’améliorer le service d’imagerie fourni à l’agriculture, en termes de précision et de fréquence. Le marché de l’imagerie satellitaire en agriculture est actuellement dominé par des constellations « généralistes », fournies par des opérateurs privés.

ConstellR et EarthDaily promettent des données mieux calibrées pour l’agriculture. « Nous pouvons choisir de meilleures données, des matériels moins chers et obtenir de meilleures fréquences de survol, a expliqué Thomas-Louis de Lophem, de la start-up ConstellR. Avec ces capteurs, nous multiplierons par cinq les points de mesure, ce qui nous permettra, non plus d’estimer, mais de mesurer réellement les besoins en eau ou l’apparition de maladies ».

L’envoi du premier satellite, suivi par d’autres dans les mois suivants, est prévu pour 2024.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Un enrobé végétal sur une portion de route en Deux-Sèvres

C’est un chantier un peu particulier qui s’est déroulé la semaine dernière dans la zone d’activité de l’…

Salarié agricole à Augé, Loïs a combattu les feux en Gironde
Depuis le 18 juillet, une vingtaine de sapeurs-pompiers deux-sévriens, volontaires et professionnels, partent toutes les 72 h en…
Quand les ovins cohabitent avec les arbres
Le concours national Graines d’agriculteurs est organisé par Terres Innovantes, le fonds de dotation de Jeunes Agriculteurs. Il…
Vente aux enchères : « Du jamais vu en Rouge de l’Ouest »

Des prix moyens à 930 € le bélier et trois top prix à plus de 2 500 €, même les plus anciens éleveurs de Rouge de l’Ouest n’…

Des produits locaux, mis en conserve localement
Avec « la Conserverie du Moulin », Axel Patissous a lancé la commercialisation de ses rillettes de porc, de poulet et de plats…
« La modulation des doses est une innovation majeure pour l’agriculture »
Au Gaec la Roche Ruffin, à Pamproux, la modulation des apports d’intrants est entrée dans les pratiques depuis 2018 avec l’…
Publicité