Aller au contenu principal

Bière : les Galopaintes soignent leur empreinte

Responsables, les bières Galopaintes revalorisent les invendus de pain et agissent socialement. Une nouvelle bière au marc de framboise est sortie en septembre.

La gamme de bières Galopaintes propose trois produits.

Thomas Lachaniette brasse les idées pour valoriser les co-produits agricoles. Le créateur de bières Galopaintes, en collaboration avec la brasserie angoumoisine La Débauche, a eu l’idée de remplacer 40 % du malt par du pain dur. Le premier brassage a eu lieu en février 2021. A la démarche anti-gaspillage, il ajoute une action sociale : « Une convention est passée avec la Banque alimentaire locale qui récupère déjà les invendus de pain dans certaines boulangeries. Elle le trie et nous le livre. Il s’agit d'un pain de tradition française. Ils sont passés dans un crumbler (broyeur) et les croûtons humides sont incorporés dans le brassage de la bière, avec une part de malt (qui provient de chez Soufflet), un mix de houblon et d'eau de source », décrit Thomas Lachaniette.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Caracterres.

Les plus lus

Méthaniser, pour mieux valoriser ses effluents
  En début d’année prochaine, une unité de méthanisation verra le jour à Sanxay. À sa tête, deux éleveurs qui cherchaient à…
Elise fabrique des tommes et des yaourts de brebis
  Elle est la première dans la Vienne à transformer le lait de brebis en fromages et en yaourts. Élise Breton est en finale du…
Les vêlages d’été, une bonne idée ?
Depuis une dizaine d’années, le Gaec Bodin concentre une partie de ses vêlages en été. Un choix qui lui permet de répondre à la…
Les veaux de boucherie, le projet idéal pour l’installation d’Alexandre
En découvrant sur le tard la production de veaux de boucherie, Alexandre Durand a réuni tous ses critères pour une installation…
Cochons d’Antran: de la vente directe et des gîtes
  Céline Bois, éleveuse de porcs à Antran, et Alexandre Thomas, formateur au lycée agricole de Montmorillon, ont lancé leur gamme…
Une vente qui ne fait toujours pas l’unanimité
  La vente d’une exploitation agricole de plus de 2000 hectares dans la Vienne revient dans l’actualité, avec le choix réalisé…
Publicité